Gamma Ray – Empire of the Undead

Depuis quelques années, Gamma Ray me confronte à un sordide déchirement : celui du fan-mélomane décu. Constatant la stagnation du groupe, je vois d’album en album la qualité et l’originalité de l’oeuvre s’amoindrir. L’album précédent – To the metal – lançait en ce sens un signal d’alarme éloquent. Autrefois valeur sûre du power metal, est-ce…

Dessins mars 2014

Appétits voraces, faims tenaces… Un feu nerveux m’agite, tandis que volutes de plomb et flammes sans foyer se répandent en des déserts de nuits sans fin. « Take it easy… three times » « Des replis de chair sculptent mes joues tant l’angoisse de ma laideur m’assaille… et jamais ces marques de tristesse sur mon…

Dessins avril 2014

L’arbre à oeufs de Pâques. « En cette fin de semaine de Pâques, laissez-moi vous offrir cet arbre à œufs. » La face qui pleure en calque dans le Moleskine. Chat mouillé. Écosystème rasta Portez-vous des rastas? Oui? alors adoptez le port de l’écosystème capillaire! Ainsi, en tout temps, affichez vos convictions environnementales! Votre activisme…

Le Deonstr’ct, 95%

deonstrct

J’exhibe la destruction. Le début de la fin. La fin du début. Je revête la rouille, l’affalement, la dégradation. J’en supporte le poids. J’expose un cataclysme. J’éternise la cessation. Je suis corrosion, corruption, déchéance. On ne me nomme pas. On accepte tout juste ma présence. On m’ignore. Combien me verront aujourd’hui?

Claude Drouin, Passerelle Ouest

Texte paru dans Le Passeur, revue électronique et papier de la Fédération québécoise du loisirs littéraire. Combien de fois aie-je parcouru les routes longeant notre majestueux fleuve? Ô combien aie-je soupiré devant ces villages semi-déserts, ces églises quasi abandonnées et ces routes sans fin? Rêvant de grandes villes et d’aventures, à quel point souhaitais-je me…