La démarche

La méthode de conception des effigies, intuitive mais rigoureuse, suit un cheminement périlleux. L’aboutissement visuel s’élabore à travers manipulations de nombreux éléments, souvent perdus ou changés en cours de route. Toujours l’ordre et le chaos se côtoient pour une danse affriolante et démoniaque!
En gros, cinq étapes conduisent à la création d’un portrait :

1. Préconception : un tracé aléatoire (dessin de coin de page)
2. Choix et prévisualisation du dessin
3. Le dessin : retraçage qui triche la symétrie
4. Le photo-montage, textures et couleurs
5. Finalisation et transfert sur support

Avant tout, le processus se veut d’une extrême souplesse, vif et agile. Aucun élément de l’œuvre n’est prévu d’avance. Les Effigies s’érigent par combinaisons de choix, étape par étape.

Fenêtre de compréhension originale et détournée, chaque Daemondala synthétise une expérience réelle. Par les quatre quadrants, les huit directions et les 361 degrés, ces guides alliés démonesques n’attendent qu’un rituel pour émerger!

Rien n’existe pour se prémunir de l’ignorance, hormis d’incessants efforts pour acquérir et répandre la connaissance. Les Dameondalas initient à des constructions mentales particulières. Ces états d’âmes, modelés en personnifications, propagent un climat émotionnel précis. Analyses irrationnelles, observations proches d’une intelligence trop souvent répudiée, leseffigies obtenues procurent d’éprouvantes compréhensions, où complications et excès visent sérénité et équilibre.

Le Mandala

Motif géométrique du microcosme, le Mandala, son centre
et sa périphérie reposent au coeur des traditions humaines.

Jusqu’aux confins des univers, au delà du temps et de l’espace,
le mandala exprime l’intemporel et l’éphémère, la communauté
et la solitude.

Par cette porte vers d’innombrables mondes… en l’espace du cercle magique, fondamental et invisible, de mon emprise je les délivre.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

clear formSubmit