Au cours des mois d’avril et mai 2018, un imprévu scénaristique surviendrait à l’occasion de mes publications quotidiennes sur facebook. Inspirant pour projets à venir, je me retrouve sans le savoir en train de raconter une histoire dont les faits demeurent quasi inexplicables. Voici un récit semi-abstrait, tel que ces dessins où émotions et nervosité se mêlent au geste habituel.

Toi lecteur anonyme de ces pages, laisse-moi te dire ceci : à plusieurs reprises au cours de mon existence je tomberais en raison d’émois tels qu’évoqués dans ces esquisses. À tout le moins, la tourmente aura inspiré ces quelques dessins. Que ce récit ambigü vous donne à rêver, tel une bouteille à la mer qu’on retrouve sur la plage un soir d’été…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre