Le présent texte ne porte que sur la première trilogie du cycle de Dune. Ici on parle de trois livres édités par Presses Pocket sous la forme d’un coffret, dont les rabats affichent de superbes illustrations, peintures acryliques exposant les protagonistes de Dune.

Accomplissement littéraire, Dune enchevêtre avec élégance les grandes ambitions romanesques de l’auteur. En quelques mots à peine, Frank Herbert parvient à agencer un univers entier : ses mœurs hétéroclites, ses cultures hybrides et, surtout, son mythe cosmique et inter-planétaire.
Création colossale, la réalisation de Dune a nécessairement impliqué une planification approfondie. Pour preuve, le moindre élément prend place dans un tout d’une cohérence extrême, sans faille. Tellement que le lecteur croira contempler la pointe d’un gigantesque iceberg. Ainsi relaté, par d’habiles sous-entendus et ellipses narratives, l’univers derrière Dune semble vaste… aussi vaste qu’un authentique univers. Aussi, Dune dispose de son propre lexique, dont chaque terme est expliqué au long du roman. En plus, le livre contient maints appendices : carte de la planète désertique de Dune, historique de l’ascension messianique de Paul, traités sur races particulières et j’en passe.

Sans contredit, la clé de cet amalgame réussi réside dans l’habile juxtaposition d’une pléiade de personnages complexes, complets, riches, même mythologiques, tous impliqués dans des clans, organisations et groupes d’intérêts. Paul, les Bene Gesserit, l’impératrice, la guilde marchande, le Baron, l’Empire, Alia la soeur de Paul, s’ébattent tous dans les constantes luttes politiques d’un monde imaginaire toujours crédible. L’intrigue de Dune, au delà des races impliquées (Harkonnen, Atréides et Fremen) est établie autour de pouvoirs paranormaux uniques et fascinants… Dans un monde où les qualités d’un individu ne sont pas mesurables selon les standards de l’humanité actuelle, la moindre interaction implique de telles capacités psychiques.

Le premier volume installe le décors, présente les protagonistes, l’univers de Dune, la planète du désert, la valeur centrale de l’épice.
Le deuxième volume résous le dénouement : prise de pouvoir, révolution et l’éveil mystique de Paul.
Le troisième livre – Le messie de Dune – expose le résultat de la révolution des premiers livres. Hormis le pouvoir énorme du personnage principal et la déchéance qui le guette, Le messie de Dune appréhende les responsabilités d’un dieu de l’univers ou les soucis d’un humanoïde responsable de milliards de destinés. Dans Dune, un bouleversement aux dimensions quasi-divine a renversé l’univers complet. Ce fait à lui seul justifie la lecture de la trilogie.

Dune restera un chef-d’œuvre de la science-fiction : sa virtuosité narrative côtoie fascination religieuse et quête d’une sagesse plus grand que nature. Jamais explications mythiques et bouleversements religieux n’auront aussi bien expliqué des bouleversements politiques.

Résumé complet

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

clear formSubmit