Mots d’une verve si étreignante qu’ils me traversent encore l’esprit d’étonnantes révélations.

Ces phrases n’ont pu émerger que d’un sage, éprouvé et fortifié d’indénombrables lectures et d’inquantifiables scéances d’écriture.
La densité des mots et des sujets inscrits en ces lignes autorise de nombreuses relectures.
Le jeu des perles de verre constitue le chef-d’oeuvre d’Hermann Hesse, la plus complète synthèse de sa production ainsi que son dernier roman.

Le jeu qui laisse le titre au livre réside dans l’ultime fantasme de l’Art et de l’intellect et engage l’édification et la glorification des facultés de la conscience, uniques à l’esprit humain.

Le jeu des perles de verre donne à l’auteur l’occasion d’un exposé profond, nuancé et perçant sur la culture, l’art, l’esprit et l’intelligence. Par une juxtaposition d’une surprenante justesse, ces concepts prennent une nouvelle vie, réincarnés en tant que matière première d’un jeu qui s’avère inexplicable tant ses dimensions sont nombreuses et profondes.

L’écriture figurée et la grammaire du Jeu constituent une sorte de langue secrète extrêmement perfectionnée, qui participe de plusieurs sciences et de plusieurs arts, particulièrement des mathématiques et de la musique (ou de la musicologie). Elle est en mensure d’exprimer le contenu et les résultats de presque toutes les sciences et d’établir des rapport entre eux. Le Jeu des Perles de Verre se pratique donc avec toute la substance et toutes les valeurs de notre culture, il joue avec elles[…] Ce que l’humanité a produit au cours de ses ères créatrices dans le domaine de la connaissance, des grandes idées et des oeuvres d’art, ce que les périodes de spéculation érudite qui suivirent ont ramené à des concepts et transformé en patrimoine intellectuel, le joueur de Perles de verre en joue comme l’organiste de ses orgues, mais les siennes sont d’une perfection presque inconcevables; Leurs claviers et leurs pédales explorent le cosmos spirituel tout entier, leure registre sont pour ainsi dire sans nombre et théoriquement cet instrument permettrait de reproduire dans son jeu tout le contenu spirituel de l’univers.

Universitas literrarum
Le jeu effectue des rapprochements entre science et arts, science et religion.
Le jeu symbolise la recherche de la beauté et de la perfection par l’être humain.

Ensuite, découvre-t-on la montée fulgurante et la chute en douceur de Joseph Valet, plus grand maître du jeu de perles et de verre ayant existé, génie spirituel incarnant à la fois perfection, action et supra-humanité. Les  moments marquants de la vie du Magister Ludi nous sont détaillés en épisodes aux connotations légendaires, jalonnées de moments mystiques et d’initiations signifiantes, d’apprentissages méritoires et de bouleversements politiques.

Finalement, trois biographies terminent le bouquin:

Le faiseur de pluie : apprentissages, rivalités et magie de la nature.
Le confesseur : angoisses, pensées de suicide et amitiés entre deux ermites tourmentés.
Biographie indienne : gloires et tribulations d’un berger indien et de sa femme: la maya.

Chapitres: La vocation – Celle-Les-bois, les études – La mission (père jacobus) – Magister Ludi, en fonctions –  Les deux pôles, conversation, préparatifs, la circulaire – La légende
Les trois biographies

2 Comments
Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

clear formSubmit