Un autre de recueil de nouvelles de qualité.

À mesure que j’explore et découvre Hermann Hesse,  d’incessants ébahissements abreuvent ma conscience…
L’étude des caractères et personnalités, tel que l’accomplit ce « poète de la vie intérieure » rejaillira dans ma démarche d’écriture (encore peu développée) autant qu’à travers mes observations dans la vie quotidienne (rarement partagées). Je me dois d’accomplir plus souvent de telles expériences descriptives par rapport à de réelles personnes; ainsi je me promets de cerner les gens de mon entourage vers des sommets analytiques prodigieux…
Alors si je vous connnais quelque peu, que vous faites partie de ma vie présente ou passée : Attention! votre caractère, vos actes et peronnalités seront bientôt immortalisés. Toutefois, le filtre subjectif de mes perceptions vous protège quelque peu.

Le poète chinois
Sacrifier sa jeunesse, son bonheur et sa sécurité au nom d’une fascination et d’une dévotion complète pour l’Art. Tenter d’atteindre l’harmonie dans un pur lyrisme existentiel, voilà sur quoi repose cette splendide mais très courte nouvelle.

Entre amis
Principal texte du recueil par sa longueur et sa teneur. On y traite d’amitié et de son influence dans les existences individuelles. Je croyais parfois lire une ébauche du roman <em>Demian</em> tant les sujets et le cheminement narratif s’y ressemblent. Quittant une association d’étudiants de son université, Hans se distancie du même coup de son meilleur ami, être chétif au caractère faible. En perte de son principal modèle, ce dernier cheminera peu à peu sur les sentiers de sa propre déchéance. Parallèlement, subjugué d’un autre étudiant à la vie simple et ascétique, Hans tentera à son tour de suivre un modèle qui l’entraînera aussi vers une forme d’abnégation de soi, plus subtile mais tout autant néfaste. Il n’y a pas à dire, chacun doit suivre son propre chemin.

Villa pax
Description des pensionnaires d’un sanatorium, pourvu d’un médecin aux qualités rares et exceptionnelles. L’emphase du texte est placée sur la description des patients plutôt que sur le médecin. Vraisemblable et vivant quoique pathétique.

Auguste
Plus quelqu’un est aimé moins il n’a besoin d’être aimable.
Le souhait d’une veuve enceinte et pauvre entachera l’existence de son futur enfant. Par la magie d’un parrain mythique aux allures irréelles, tous se sentiront obligés de l’aimer. Ce sort deviendra peu à peu la malédiction de l’être choyé de tous. Ressemble à Dorian Gray.

La maison de rêve
Texte inachevé comportant d’intéressantes maladresses (pour le fan d’Hermann Hesse que je suis). Bien que les personnages soient composés en des traits plausibles, réalistes, intéressants, on décèlera dans ce texte de surprenantes lourdeurs ; autant dans les actions amorcées qu’au cours des interminables descriptions jardinières.

Je ne conseillerais ce recueil qu’aux inconditionnels de l’auteur.

1 Comment
  1. Abdelhak

    Bonjour Alex
    Je suis un inconditionnel de H.Hesse et suis heureux de constater que vous faites la même remarque pour Auguste.
    C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit quand j’ai lu le récit: »c’est Dorian Gray! ».Et pourtant il n’ y a rien qui y ressemble,n’est-ce pas?Ca doit se situer quelque part à un autre niveau de perception.Pour le récit inachevé,il ne fait que confirmer son talent à décrire la nature(le dernier été à Klingsor!)J’ai aimé et resté sur ma faim!Beaucoup de choses à dire sur ce « Sain ».
    Je vous salue.

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

clear formSubmit