Alienectricity

Au delà des ciels, du soleil et des étoiles, un magistrat gère l’Univers. Libres du temps, de l’espace, des plans et des dimensions, ces esprits sans chair gèrent les consciences, les dirigent d’un monde à un autre. À l’écart d’un ailleurs impénétrable, pierres immobiles, végétaux foisonnants et êtres remuants émergent donc sur terre d’un même…

Plan de cours : Daemondala, arts, esprits, et créativité

De mes récentes aventures créatives et artistiques, je me dois de partager connaissances et expériences. Ça devient nécessaire voire urgent. Voilà donc que je commence à donner des cours en suivant ce plan. À suivre… Objectifs du cours : Initier aux rudiments de la pratique artistique; Stimuler l’inventivité et l’imagination visuelle des participants; Déverrouiller leur…

L’Arachnédiex

Depuis les zones d’ombres du mental Depuis Vénus, l’Arachnédiex naissait entre volcans et incessantes tempêtes. De son corps en infimes mécaniques ce navire cosmique furtif, mystérieux, glacial, navigue entre mondes et nuages stellaires. Ainsi éprouvons-nous l’Arachnédiex jusque dans nos gratte-ciels et logements, derrière zones d’ombre et coins ombrageux. Champignons et spores, en écume sur les…

Daemon sans nom… Le Chimpotorck?

Voici ma toute-dernière entité… encore produite dans un sulfureux mélange de plomb, d’encre, de sueurs et de crayons digitaux. Réaliser ce visage couleur peau me remémore un bon vieux cul-de-sac créatif. En cours de processus, l’incrustation de plus petits dessins, réalisés par une autre technique que le dessin principal, n’y parait presque pas. J’y conçois…

L’Imogridage

Ce texte, écrit dans le cadre du projet Chair de Béton, accompagne L’Imogridage. Sans membres ni muscles, les lambeaux du visage à peine visible, l’Imogridage s’entortille en un réseau d’échafauds et d’armatures. Sous son regard sans âme, sans pupille, avili, fatigué, l’Imogridage grince des dents, écorché d’incessants tracas. Entre mailles de fonte et tuyaux de…

Le Deonstr’ct, 95%

deonstrct

J’exhibe la destruction. Le début de la fin. La fin du début. Je revête la rouille, l’affalement, la dégradation. J’en supporte le poids. J’expose un cataclysme. J’éternise la cessation. Je suis corrosion, corruption, déchéance. On ne me nomme pas. On accepte tout juste ma présence. On m’ignore. Combien me verront aujourd’hui?

Le deuxième livre du Daemondala … chair de béton

Le deuxième livre du Daemondala (nom provisoire : Chair de béton) entame sa gestation. Des images apparaissent. Des notes en masse se tapent. Par ce livre, je tenterai de révéler l’origine de la Grande confusion humaine par une exploration visuelle (et paranoïaque) de sa principale assise : la réalité physique de la matière même. (!)…