Compilation de 1994, dédiée à la scène hardcore suédoise. 24 chansons regorgeant de mélodies accrocheuses, d’idées musicales originales et de rythmes accélérés composent ce magnifique album, représentatif d’une scène alors florissante. Hardcore mélodique skate et punk, les sons variés des différents artistes procurent maints rebondissements musicaux. La plupart des pièces relèvent toutefois d’un hardcore oldschool simple, rythmé et direct, teinté toutefois d’une forte influence punk rock californienne et de surperenantes divergences expérimentales.  Loin du son typique, homogène et « industrialisé » de Fat Wreck chords ou d’Epitaph, la même hargne candide propre au punk de ces années y règne.

Couverture et livret
La couverture, à elle seule, mérite considération. Ça m’a pris du temps avant de réaliser ce que c’était…  je me souviens encore de la grimace de la fille à la caisse lorsque le disque fut acheté!
Le paquet comprend un formidable livret de 24 pages avec les paroles complètes des chansons, quelques photos de bands, en plus d’un court texte de présentation sur chacun des groupes et sur le label (Burnring heart).

Contient de véritables petits chefs d’œuvre  : Coca cola report, We love you, Scary… par des groupes inconnus : Mary beats Jane, Dia Psalma, Stukas
et d’autres morceaux de célébrissimes entités de l’univers punk : Refused, Millencolin (pièce TRÈS rare : Disney time demo), Satanic Surfers, Randy, 59 times the pain, No fun at All. Les groupes connus procurent à l’auditeur le confort nécessaire pour accepter les élaborations plus expérimentales ou hardcore des autres.

Au milieu des années 90, les compilations punk de l’époque étaient des outils promotionnels à bas prix, dédiées à diffuser les musiques et les groupes d’une compagnie de disques (pratique rendue célèbre par Fat Wreck Chords). Initialement, toutefois, les compilations servaient surtout à présenter les groupes d’une scène musicale spécifique, locale ou internationale. Ces scènes demeuraient underground, renfermant des groupes « amateurs », sans accès aux circuits professionnels et leurs outils médiatiques (promotion, diffusion, distribution). Hardcore for the masses vol. 2 a été publié dans ce contexte, pour  promouvoir la scène suédoise hardcore. S’y étale donc le meilleur de l’époque, avec efficacité dans les compositions, audace et originalité des thèmes, riffs accrocheurs, fraîcheur des mélodies et textures sonores vocales.

S’écoute d’un trait.

1 – Randy – The War on a Layer of My Tooth
2 – Mary Beats Jane – Coca Cola Report
3 – Ashram – Mood
4 – Dia Psalma – We Love You
5 – No Fun At All – Growing Old Growing Cold
6 – Uncurbed – No Respect
7 – Fireside – Throwstar
8 – Union – Verbal Bullets
9 – Teddy Bears – Blockhead
10 – DLK – Haze
11 – Tribulation – Worship the Hole
12 – Potlatch – Girlburn
13 – Stukas – Scary
14 – Refused – The Real
15 – Hux Flux – Aint It Funny?
16 – Sober – Sick ‘n’ Tired
17 – Breach – Potential Failure
18 – Pre Historic – I Found Jesus
19 – Satanic Surfers – Satanic Surfers
20 – 59 Times the Pain – Feeling Down
21 – Radioaktiva Rdker – Betongrosor
22 – Millencolin – Disney Time
23 – Liza G Head – Chill Out in Hell
24 – Charta 77 – Silence is Golden

J’y donne 91 % !
Vraiment excellent avec quelques rares lacunes mineures dans certaines pièces.
Contient :
50 % de Hardcore oldschool de grande qualité (Refused, 59 times the pain, Breach)
30 % de skate punk en grande vogue à l’époque (Millencolin, Satanic surfers, No Fun at All)
10 % de pop rock dans les structures et intonations
10% d’expérimentation pop et étrangetés hors-normes

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

clear formSubmit